Aparté

Grand entretien avec Johann Le Guillerm

Johann Le Guillerm s'est formé au Centre National des Arts du Cirque, a créé sa compagnie Cirque Ici en 1994 et un premier spectacle solo, Où ça ?, qui tournera cinq ans. Il reçoit en 1996 le Grand Prix National du Cirque. Après un tour du monde au cours duquel il se confronte aux déséquilibres de mondes handicapés, traumatisés et autarciques, il s’engage en 2001 dans le projet Attraction pour porter un regard à 360° sur le monde.

D’abord clown et acrobate, Johann Le Guillerm s’est lancé dans une exploration des phénomènes à l’œuvre dans l’équilibre, le déséquilibre, la chute et s’est passionné pour ce qu’il nomme « l’espace des points de vue ». Empruntant aux rites des sciences, au savoir du clown et au geste du jardinier, il s’est inventé un monde et un langage bien à lui. Un monde incroyablement original, drôle et merveilleux, donnant bientôt naissance à une œuvre qui lui a valu une reconnaissance internationale.

Cette œuvre se déploie à partir d’un spectacle de cirque que l’artiste interprète en solo depuis près de 20 ans, Secret, traduction au plateau des recherches aussi importantes que dérisoires qu’il conduit dans son laboratoire low-tech. Constituées en chantiers et présentées par familles (Les Imaginographes, Les Imperceptibles, La Motte, Les Architextures, Les Serpentants), ces expériences constituent la matière d’une grande exposition qui a occupé en 2010 la Grande Halle de La Villette à Paris et a voyagé depuis dans le monde entier. L’œuvre de cet artiste inclassable se prête à des formes très diverses d’adresse au public et permet de jeter des ponts entre les arts de la scène, les arts visuels, les sciences, l’histoire de l’écriture et la philosophie.
Depuis 2011, Johann Le Guillerm est soutenu et accueilli par la Mairie de Paris en résidence de recherche au Jardin d’Agronomie Tropicale – Paris.
Le 12 juin 2017, Johann Le Guillerm recevait le Grand Prix SACD 2017, devenant ainsi le 1er circassien consacré comme auteur.

Cet entretien passionnant sera conduit par Catherine Blondeau.