Invisibles

TEXTE ET MISE EN SCÈNE NASSER DJEMAÏ

Des oubliés de l’histoire

Parmi les «  Algériens d’ici  », il y a Driss, Hamid, Majid, Shériff et El-Hadj. Tous quatre sont ce que l’on appelle – en Algérie – des «  Chibanis  », c’est-à-dire des «  anciens  », des «  cheveux blancs  ». Venus travailler en France pour subvenir aux besoins de leur famille restée au pays, ces hommes ont passé leur existence loin des leurs, logés dans un foyer Sonacotra qu’ils n’ont plus quitté. Un jour, un jeune Français «  de souche  » fait irruption dans la vie routinière de ces retraités. C’est le début d’un récit initiatique qui nous immerge dans l’intimité de ces êtres invisibles. «  La France est devenue leur pays, ils y ont apporté leurs rêves, mais ils sont devenus des fantômes  » explique l’auteur et metteur en scène Nasser Djemaï. De coups de gueule en coups de main, de parties de dominos en discussions autour d’une table en formica, c’est «  la vie comme elle va  » qui coule dans les veines de ce spectacle plein d’humour et de sensibilité. Un spectacle qui, loin de tout pathos, permet enfin de mettre en lumière ces travailleurs immigrés oubliés de l’histoire.

Ce spectacle est proposé dans le cadre du cycle Algéries d’ici.