Nya

Abou Lagraa

Les deux rives de la Méditerranée

En arabe, le mot nya veut dire « faire confiance à la vie ». C’est ce beau titre que le chorégraphe Abou Lagraa a choisi de donner à la première création du Ballet Contemporain d’Alger. Une façon de rendre hommage à la coopération franco-algérienne qui a permis, en 2010, la naissance de cette troupe de neuf danseurs. Spectacle lauréat en 2011 du Grand Prix de la danse du Syndicat de la critique, Nya se présente comme un diptyque. D’abord, une pièce hip hop se déploie sur les mélodies orientales du Boléro de Ravel. Puis c’est la voix envoûtante de Houria Aïchi qui s’élève, pour une chorégraphie qui revisite la culture et l’identité algériennes. « Ces danses et ces musiques permettent un voyage entre les deux rives de la Méditerranée », déclare Abou Lagraa. Un voyage fait de tradition et de modernité, qui nous emmène jusqu’à la transe.

Un spectacle proposé par ONYX - La Carrière dans le cadre d’Algéries d’ici.