Je me souviens

TEXTE ET INTERPRÉTATION JÉRÔME ROUGER MISE EN SCÈNE JEAN-PIERRE MESNARD

Savoureuse accumulation de sensations et d’émotions

Lors de la présentation de saison 2013/2014 du Grand T, il incarnait Bruno Delaroche, un prétendu représentant du ministère de la culture qui avait déclenché l’hilarité générale de la salle. Aujourd’hui Jérôme Rouger nous revient avec ses souvenirs, des petits riens qui disent tout de lui. Du village des Deux-Sèvres qui l’a vu naître, il raconte les matchs de foot, les premiers baisers, les personnages qui ont marqué son enfance et son adolescence. Ces réminiscences accumulées, si intimes soient-elles, sont le fil qui tisse la toile de notre histoire affective commune. Farfouillant dans sa valise mémorielle, il retrouve des images qu’il partage à l’envi, facétieuses illustrations venant tantôt appuyer une émotion, tantôt déclencher les rires… Ici pas de nostalgie, mais le plaisir de (se) raconter et de conjuguer au présent les grandes gloires et petites hontes de nos passés.