Ali 74, le combat du siècle

NICOLAS BONNEAU

Écho d’un combat symbolique

30 octobre 1974 - Kinshasa, Zaïre. Mohammed Ali remonte sur le ring après quatre années d’exil. Le guerrier militant des Black Muslims boxe contre George Foreman, champion du monde en titre, noir comme lui mais héraut de l’Amérique blanche. Le combat promet d’être chaud. Les 68 000 spectateurs et les caméras du monde entier ont les regards rivés sur le stade de Kinshasa, mis à disposition pour l’événement par Mobutu. Ali enfile les gants de la contestation noire, aiguise son gauche, affûte son droit… et gagne. Nicolas Bonneau, le conteur documentariste de Fait(s) divers et Sortie d’usine, aborde le combat légendaire comme une épopée politique qui confine au mythe. Parti lui-même sur les traces d’Ali en Afrique, il crée un cinérécit- concert électrique et choc. Sur les trépidations de rythmes rock joués live, les images d’époque et d’aujourd’hui percutent les mots déclamés et scandés. Huit rounds énergiques qui nous mettent poétiquement K.O.