Les Fourberies de Scapin

MOLIÈRE MISE EN SCÈNE LAURENT BRETHOME

Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?

Laurent Brethome est un habitué de la maison et un gars du coin, installé en Vendée. Popper, Bérénice et TAC ont déjà été présentés au Grand T. L’artiste se frotte aujourd’hui à Molière avec sa troupe de fidèles que rejoint Jérémy Lopez, pensionnaire de la Comédie- Française. Dans la brume d’un port, Scapin gravite des bas-fonds aux plus hauts étages et joue à faire tomber les masques des crapuleries paternelles, des débauches des fils et des envoûtements des belles dames. Valet insoumis, racaille généreuse, Scapin est un malin, aïeul de Robin des bois ou d’Arsène Lupin…
À l’heure où le politique et la finance manipulent et manigancent, cette farce est « à l’image de notre monde, décadent, risible et épuisant mais tellement beau », dixit Brethome. Molière ne prend pas la poussière, bien au contraire, c’est du vrai théâtre populaire, rock et insolent, « festif et exigeant », coloré et flamboyant !