Paradis Lapsus

MISE EN SCÈNE ET CHORÉGRAPHIE PIERRE RIGAL

L’incompréhension totale, c’est l’harmonie parfaite

L’homme et la femme butent, chahutent et trébuchent. Les mouvements et les mots s’emmêlent et défaillent. Ils ne se comprennent plus, mais alors plus du tout. Ils ne s’entendent même plus… Une étrange voix-off s’empare de leur causerie tandis qu’une conteuse-chanteuse tente de mettre à jour leurs véritables sentiments. Lapsus chorégraphiques et verbaux se répondent et se confondent en une absurde poésie de l’erreur. Et si c’était ça le paradis ? Ah oui ! « L’incompréhension totale c’est l’harmonie parfaite » dit Pierre Rigal. Ne plus communiquer pour mieux s’entendre, riche idée non ?
Le danseur et chorégraphe est un grand complice d’Aurélien Bory, artiste associé du Grand T, avec qui il a notamment collaboré sur Taoub présenté cette saison en Loire-Atlantique. Il signe ici sa première pièce pour la jeunesse, une généreuse parodie de nos quêtes amoureuses et quiproquos affectifs.