Vertiges

TEXTE ET MISE EN SCÈNE NASSER DJEMAÏ

Une banlieue, une tour et l’appartement d’une famille d’immigrés. Parce que son père va bientôt mourir, Nadir, le fils prodigue, revient auprès des siens. Lui, il a réussi, quitté la cité et croit pouvoir tout arranger. Nasser Djemaï écrit une fable sur une famille finalement pas si différente de toutes les autres.

Il y a là le père âgé et malade, la mère qui s’affaire, la sœur Mina qui travaille dans les cantines et Hakim, diplômé mais chômeur. Mina appelle Nadir. L’aîné vit dans un autre monde. Il dirige son entreprise et a fondé une famille. Son retour est l’étincelle qui embrase les colères contenues d’une vie confinée dans la cité, écartelée entre deux cultures. Immeubles délabrés, chômage, quêtes identitaires ressassées. Mais la vie de Nadir est-elle plus facile depuis qu’il est parti ? Entre rêve et réalité, Nasser Djemaï pose son regard bienveillant sur les souffrances de cette famille tourmentée. Avec Invisibles, présenté en 2014, il faisait le portrait sensible de vieux travailleurs immigrés. Une nouvelle fois, l'auteur-metteur en scène d'origine algérienne donne la parole aux « orphelins de l'histoire ». Écoutons-les.