Bled Runner

FELLAG MISE EN SCÈNE MARIANNE ÉPIN

Chéchia rouge, bretelles et chemise à pois, Fellag est là ! Ce n’est pas un best of mais un florilège des spectacles que le célèbre conteur comique crée avec succès depuis 30 ans. Une traversée de l’Histoire et des imaginaires de la colonisation, une levée des conflits qui irriguent la France et l’Algérie. Son irrésistible one man show est un baume poétique et politique.

En 2013, il cuisinait sur la scène du Grand T un couscous des cultures dans Petits chocs des civilisations. L’écrivain et comédien algérien revient boucler une boucle entamée avec le tout premier Djurdjurassique Bled. Conteur de fond, coursier des émotions qui agitent ses deux terres patries, il trame les scènes marquantes de ses solos en un nouveau tissu d’histoires. Depuis l’enfant de 5 ans, surpris de voir arriver dans sa Kabylie natale en 1955 des Français non pas blancs, mais noirs (des tirailleurs sénégalais), jusqu’à l’adulte débarquant à Marseille en 1995, c’est un même regard, farceur et fin, sur l’absurdité des choses. Avec le rire pour remède aux tabous, aux replis et aux peurs, il signe à sa manière un acte de réconciliation : « Vous avez raté votre colonisation. Nous avons raté notre indépendance. Alors nous sommes quittes » dit-il, main tendue.