Impossibles rencontres

PETER ASMUSSEN MISE EN SCÈNE YVON LAPOUS TRADUCTION TERJE SINDING

Amours, émois et mots

Une table et deux chaises, blanches. Une ampoule les surplombe et clignote, nerveuse. Sous la lumière crue et le regard du maître de cérémonie, l’homme et la femme traversent le temps pour saisir ce qui reste de l’amour « morceaux de corps, détails intimes, instants heureux et malheureux que la mémoire réaménage en boucles obsessionnelles. » Dissection du duo/duel universel du couple, cette succession de scènes de ménages désaccordés est d’une acidité mordante. C’est lors des Rencontres littéraires nordiques organisées en 2012 par l’association Impressions d’Europe que le public avait pu découvrir une première version de cette pièce inédite du Danois Peter Asmussen. Portée à la scène par Yvon Lapous dont Le Grand T accompagne depuis longtemps le travail remarquable (Les Larmes amères de Petra von Kant, Le Voyage d’Alice en Suisse…), elle relève de la joute verbale vive et jouissive. Et on rit (jaune) devant ce miroir sans fard tendu à nos émois amoureux…