Josette Forever

TEXTE LAURENT CONTAMIN MISE EN SCÈNE PATRICK CONAN COMPAGNIE GARIN TROUSSEBŒUF

C’est qui ? C’est Josette ! Avec son corps en sac et sa plume sur la tête, elle a fait le tour du monde. Née de la main du Savenaisien Patrick Conan, la plus célèbre dame de chiffon a choisi La Chapelle du Grand T pour faire ses adieux, drôles mais définitifs. Expo-spectacle, ethno-installation, déambulo-performance, c’est tout ça et pour tous.

 

Deux frères ont érigé à la gloire de la vieille marionnette-sac un musée dont l’un est gardien, l’autre archéo-anthropo-josetto-logue. Au cours de la visite, on vous épluche en chaussons l’histoire de la dame. Elle fait son show et nous invite à franchir l’au-delà munis d’une lampe de poche. Après le purgatoire et ses cauchemars, ce sont plus de 200 Josette primitives venues du Pérou, d’Afrique ou d’Arctique, d’avatars ou d’artefacts, qui s’exposent dans un paradis de pacotille. Il faut bien du grandiose pour rendre hommage à celle qui est devenue en quinze ans une forme marionnettique de référence. Depuis le bouleversant La Nuit des temps en 2003, elle est souvent venue avec son drôle d’air et son mauvais caractère, nous émouvoir de ce que nous sommes. Saluons-la, une dernière fois. Josette ? Forever !