Le Maître et Marguerite

Mikhaïl Boulgakov Adaptation et mise en scène Igor Mendjisky

Conte fantastique, satire politique, histoire d’amour et chef-d’oeuvre de la littérature russe du XXe siècle, l’adaptation du Maître et Marguerite par Igor Mendjisky prend des allures de grande veillée. En images et en musique, il nous invite chaque soir à une traversée de ce magistral manifeste pour la liberté de penser.

Le diable — alias le Maître, débarque sur Terre sans prévenir. Et nous voilà partis sur les traces de ses avatars dans une folle sarabande, qui nous conduit de l’asile moscovite où il séjourne sous les traits d’un écrivain épris de la belle Marguerite, jusqu’à Jérusalem. Il y a aussi une bande de démons, un chat noir buveur qui parle et un bal de sorcières. Sous cet apparent carnaval grotesque se cache une oeuvre violemment critique de l’autoritarisme et du conformisme, un appel à l’imagination comme dissidence face à l’ordre imposé. Dans le Moscou des années 1930, sous la dictature stalinienne, Mikhaïl Boulgakov consacre douze ans à cette revisitation du mythe de Faust, d’abord censurée puis publiée dans son intégralité en 1973. Avec l’artisanat du théâtre, Igor Mendjisky nous convie au coeur d’une épopée endiablée.