Le Passé et le Présent

Une soirée indienne autour du Dhrupad

Au centre de cette soirée, la musique dhrupad. Avec pour commencer un concert de Wasifuddin Dagar suivi d’un film de Mani Kaul.
Qu’est-ce qui pourrait rapprocher le musicien internationalement reconnu et le cinéaste  ? Sans doute, une certaine forme de rapport au temps. Le premier fait vivre au présent, avec une intensité qui lui a valu les plus grands honneurs, une tradition musicale qui remonte au 15e siècle. Le second engage un médium moderne, le cinéma dont la place est si particulière en Inde, à retrouver les pratiques et l’esprit perpétués par les Dagar. Les musiciens sont les témoins et les interprètes d’un legs du passé toujours ravivé, le cinéaste, lui, sait que le film, aussi contemporain soit-il, sera un jour la trace de ce qui a été et se rejouera au présent dans le temps de la projection. Le sacré et le profane. Un côtoiement
renversé, entre sons et images.

En co-réalisation avec
 le Festival des 3 Continents