Nkenguegi

ÉCRITURE ET MISE EN SCÈNE DIEUDONNÉ NIANGOUNA

Il y a longtemps que l’on souhaite vous faire rencontrer Dieudonné Niangouna. De Brazzaville au Festival d’Avignon, l’artiste congolais fait entendre les bruits de la rue, poésie urgente et enragée née d’une terre ravagée. Nkenguegi est une épopée de l’Histoire, du langage et de la soif d’exister. Ce théâtre est une déflagration.

C’est un type abandonné sur une barque en mer, survivant du naufrage d’un bateau clandestin en partance pour l’Occident. Jamais il ne crève. Ses divagations nous entraînent dans une version théâtrale du Radeau de la Méduse, une surprise-party parisienne, une république africaine. Les scènes métaphoriques – à l’écran ou au plateau – sont des fulgurances. Sur les vibrations du tambour, les mots percent, criblent et caressent. Héritier du grand écrivain Sony Labou Tansi, Dieudonné Niangouna « casse la baraque » des règles classiques pour écrire avec ses tripes et ses rêves. Il « sectionne, pourfend et taille » la masse : vertiges politiques entre Nord et Sud, crises identitaires, sacrifices et luttes. L’artiste fait théâtre de l’acharnement à vivre, avec le courage de la vérité et pour seule évasion possible la poésie folle de sa langue française.