Roland, la vérité du vainqueur

TEXTE ET MISE EN SCÈNE OLIVIER DUCAS THÉÂTRE DE LA PIRE ESPÈCE

Le poème épique en objets et en ombres… Drolatique !

Dans un bric-à-brac de draps, cordes, figurines de papier découpé, projecteurs et casques en carton, deux trublions racontent à leur façon La Chanson de Roland, récit médiéval de la Guerre Sainte.
Le chevalier Roland, parti avec douze compatriotes chrétiens combattre les Maures à la frontière de l’Espagne, en trucida 1000. Si l’histoire le dit, c’est que c’est vrai, non ? Et puis, ça fait toujours plaisir de se croire plus fort que les autres… Pendant que tout ça défile sur un rouleau de papier et que les compères se griment, les ombres prennent vie. Un peu de poil à gratter vient déranger la version officielle des faits. Depuis 15 ans, les Québécois du Théâtre de la Pire Espèce voyagent partout avec leur théâtre artisanal et insolite. Intelligemment grotesque, Roland revu par ces bonimenteurs irrésistibles s’adresse particulièrement aux esprits critiques naissants.