Deux artistes s'installent dans une cabane construite par l'atelier du Grand T au cœur du jardin du théâtre.

Invités en résidence longue au Grand T à Nantes, Jonathan Macias et Caroline Melon ont ouvert un vaste champ d’expérience autour du végétal, des plantes autochtones et du vivant présent sur le terrain environnant le bâtiment. Durant la saison 2020-2021, les deux artistes se sont installé dans une cabane au cœur du jardin du théâtre, se sont imprégné des souvenirs odorants d’un grand cèdre disparu, ont observé les plantes minuscules et échangé avec des gens de passage. Ils ont redécouvert les vertus des plantes sauvages, concocté des mets et des soins et fait de cette lente reconnexion aux savoirs perdus un prétexte à la rencontre. Ils ont écouté les récits qui s’y rattachent, inventé les leurs et imaginé une création à l’issue de cette année d’investigations.

Caroline Melon est artiste associée au Grand T

Cinq saisons

Bouturer. Tirer des fils rouges entre les arbres pour révéler les réseaux racinaires souterrains. Découvrir un sillon de terre sous la route. Récolter des plantes sauvages. Dessiner un mantra de pétales de fleurs à même le sol. S’allonger… Respirer. Deux jardiniers investissent un jardin de tout leurs corps, en laissant place au vent dans les feuilles, au chant des oiseaux. Au silence. Les sens en exergue, les pieds nus dans l’herbe tendre, l'attention se porte sur cette fourmi faisant l’ascension d’un pissenlit, sur le craquement du bois incandescent sous le four de pierre, sur le cataplasme de glaise sur les jambes. Aucune parole n’est échangée. Est-ce bien nécessaire? Ils font rituel.

Jonathan Macias et Caroline Melon ont pris soin du jardin du Grand T pendant Cinq saisons. Un lieu, en transit, où semer des graines dans les veines du bitume. Un lieu en devenir, où les ronces s’enlacent sans entrave, où l’écorce d’un mélèze malade embrasse la peau. Les mains dans la glaise, le nez dans les plantes, ils ont fait rituel, à l’écoute de tout et surtout de l’infime. Dans ce jardin, dont on imagine que les mois de confinement ont offert un calme inhabituel, les artistes ont veillé, vigies attentives et attentionnées.

Ils auraient voulu transmettre ces douze rituels à un public réuni au Grand T en avril dernier. Mais, se retrouver, physiquement, tous·tes ensemble, n'a pas été possible. Alors, le livret Cinq saisons, et le film qui l’accompagne, sont devenus ce fil transmetteur. Dans le marron moiré et terreux du papier s’inscrivent des cartographies poétiques, des photographies magiques, des extraits littéraires, des partitions à faire, soi, seul, ici, ailleurs ou dans les têtes. Y transparait aussi un hommage-citation à un livre important, Terra Forma*, qui les a guidés vers ces rituels. A travers ce livre-partition, chacun·e est invité·e à jouer avec ses sens, retrouver le goût du contact avec les éléments. Et peut-être affiner imperceptiblement sa relation au monde.

* Terra Forma, Manuel de cartographies potentielles, Frédérique Aït-Touati, Alexandra Arènes, Axelle Grégoire, ed. B42, 2019.

On était épuisés, journées extrêmement denses de résidence, on était heureux.se de dormir là, de vivre notre cabane de l’intérieur, de la laisser veiller sur notre sommeil, de sentir le bois et la mémoire de tous les décors emplir nos rêves, abandonner notre chair et nos os à ce petit bois de charmes, une charmille dit-on, dont la douce pente mène à un calvaire où trônait avant un Christ depuis devenu manchot après une chute de la croix (physique hein, pas symbolique), bref, tout était réuni pour que la nuit, si courte qu’elle fût, nous amène à de délicieux songes.

Caroline Melon

Vie du projet

Le cœur qui bat

Cinq saisons : livret et film

Jonathan Macias et Caroline Melon ont pris soin du jardin à l'occasion de leur projet Les jardiniers, pendant cinq saisons. Ils auraient voulu transmettre leurs rituels à un public réuni au Grand T en avril dernier. Mais, se retrouver, physiquement, tous·tes ensemble, n'a pas été possible. Alors, le livret Cinq saisons, et le film qui l’accompagne, sont devenus la restitution des deux années qui constituent leur résidence.

Cliquez ici pour découvrir le livret !
Le livret (très bel objet d'édition réalisé par Franck Tallon :-) est disponible au Grand T (à la billetterie, dans la librairie ou dans le hall). Nous l’envoyons sur demande à quiconque veut le recevoir.

Cinq saisons - Livret
Auteur·trice·s : Jonathan Macias et Caroline Melon - Gardien du feu : Ramon Ortiz de Urbina - Costumière : Sandrine Baudoin - Graphistes : Emmanuelle March et Franck Tallon et de l’Atelier Franck Tallon - Administratrice : Charlotte Duboscq - Responsable de l’information : Cécile Broqua
Une commande du Grand T, théâtre de Loire-Atlantique
Construction de la cabane : Atelier du Grand T
Production : De chair et d’os


Cinq saisons - Film
Avec les végétaux, roches et animaux du jardin du Grand T. Ainsi que Jonathan Macias, Caroline Melon et Ramon Ortiz de Urbina - Un film de Jonathan Macias et Caroline Melon - Image : Tangi Le Bigot - Assisté de Frank Berglund - Son : Bruno Auzet - Régie générale : Bertrand Edet et l'équipe du Grand T - Montage : Nicolas Bancilhon - Costumes : Sandrine Baudoin

© Atelier Franck Tallon, Jonathan Macias, Caroline Melon et Lisa Surault (Le Grand T)

Circuit court

Au Grand T, on recycle tout !

Vous ne la verrez plus : la cabane des Jardiniers s'en est allée vers d'autres aventures...

La mission démontage (4h !) a laissé place à un large rectangle de terre humide. C'est l'équipe de La Ressourcerie Culturelle qui s'occupe de lui donner une seconde vie. La missions de ce partenaire précieux est simple : revaloriser le matériel son et lumière, les décors et mobiliers des structures du spectacle en Région Pays de la Loire. On soutient, on 👍 !

En images

Cinq saisons

En chantier

La mousse pousse !

En action

Atelier jardinage nocturne

La nuit tombe, Les Jardiniers projettent sur l'un des murs en pierre du théâtre l'ombre d'une prédiction bucolique... Apparition de mousse prévue dans quatre semaines. Ouvrez l'oeil !

Avec Bertrand Edet, super régisseur du Grand T.

En images

Les jardiniers continuent leur exploration des espaces extérieurs du Grand T

En images

Revivez une semaine de rituels avec les jardiniers

Sous les bois

Caroline et Jonathan vous racontent leurs premières semaines de résidence

"Bon, et comme d’habitude, on n’a pas pu s’en empêcher : on a dormi dedans. Enfin, pour être honnête, on a essayé de dormir."

Entre visite des toits, confiture de pissenlit et rempart contre les moustiques, Caroline Melon et Jonathan Macias vous racontent leurs premières semaines de résidence artistique dans la cabane des jardiniers, nichée au cœur du jardin du Grand T ! 
 

Le cœur qui bat

Une première semaine avec de curieux jardiniers...