Spectacle passé

5 - 8 mai 2020
2h20
9 € à 25 €
Audio-description Je 07 mai

Histoire

Il y a eu Plaire, aimer et courir vite au cinéma, puis la publication du récit autobiographique Ton père. Christophe Honoré termine son triptyque sur l’homosexualité en ressuscitant au plateau la génération sida de ses idoles brûlées trop vite. Et les voilà, aussi brillantes et agaçantes qu’en vrai, sous les traits d’actrices et acteurs exceptionnels. Une déclaration d’amour, un regret poignant, un exercice drôle et irrévérent.

Ces années-là, c’était les années sida : on le découvre, il se propage, on en porte les stigmates, on en meurt. Encore étudiant, Christophe Honoré quitte Rennes pour Paris où il comprend que tous ceux qu’il aime, qu’il admire, sont partis : les dramaturges Jean-Luc Lagarce et Bernard-Marie Koltès, le chorégraphe Dominique Bagouet, le romancier Hervé Guibert, le critique de cinéma Serge Daney, les réalisateurs Cyril Collard et Jacques Demy. Tous étaient homosexuels. Qu’ils soient hommes ou femmes, au plus près du désir et des idées, les acteurs donnent chair à ces figures et aux questions cruciales que la sexualité, l’amour, la mort suscitent. Il y a l’aveu des uns, le déni des autres, l’engagement ou le repli de certains. Ils dansent, parlent, chantent, s’engueulent, rient et nous invitent à ne pas oublier ce que le sida fait.

Distribution

Avec : Youssouf Abi-Ayad, Harrison Arévalo Jean-Charles Clichet, Chiara Mastroianni, Julien Honoré, Marlène Saldana et la participation de Teddy Bogaert
Scénographie : Alban Ho Van
Assistant dramaturgie : Timothée Picard
Lumière : Dominique Bruguière

Assistant création lumière : Pierre Gaillardot
Costumes : Maxime Rappaz
Assistant à la mise en scène : Teddy Bogaert, Aurelien Gschwind

Production : Comité Dans Paris et Théâtre Vidy-Lausanne
Coproduction : Odéon Théâtre de l’Europe, Théâtre National de Bretagne, Théâtre Auditorium de Poitiers, TANDEM scène nationale, La Comédie de Caen CDN de Normandie, ThéâtredelaCité CDN Toulouse Occitanie, Le Parvis Scène Nationale Tarbes-Pyrénées, La Criée Théâtre National de Marseille, MA avec Granit scène nationales de Montbéliard et de Belfort

Soutien : LINK Fonds de dotation contre le sida
Participation artistique : Jeune Théâtre National

À voir, à lire

La presse en parle

Les Idoles dans les médias

Avec pudeur, il orchestre son hommage comme une ode à la vie et ce faisant, il touche au bouleversant

Les Inrocks

Une indéniable magie opère

Télérama

Une fresque tout sauf mortifère : tendre, drôle et nostalgique

France Culture

Ressources pédagogiques

Les Idoles sur Pearltrees